L'hypno-Antalgie®

Prise en charge de la douleur chronique

« La douleur est un complexe (une construction) composé de douleurs passées et
remémorées, de la douleur présente et des douleurs anticipées du futur.

Ainsi, la douleur immédiate est augmentée des douleurs du passé

et rehaussée par les futures possibilités de douleur ».
- Dr Milton ERICKSON -

La douleur : Définition

Le terme douleur est issu du nom latin « dolor » signifiant « la souffrance du corps ou de l’esprit »

(CAILLON O., Dictionnaire étymologique, Les Editions Scolaires de Chambéry, non daté, p 189).

En 1976 l’IASP (International Association for the Study of Pain) la définie en ces termes : « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en les termes d’une telle lésion ». Cette définition est très intéressante car elle évoque deux caractéristiques importantes de la douleur.
Premièrement, la douleur est une « expérience sensorielle et émotionnelle » : d’une personne à l’autre, la perception de la sensation douloureuse diffère pour une même lésion.
La douleur va donc dépendre de la valeur que la personne veut bien lui donner en fonction :
- Des circonstances dans lesquelles elle est apparue : à lésion égale, la sensation douloureuse liée à une blessure par balle ou sur un accident de la route, chez cette même personne, ne sera pas vécu de la même façon.
- De son vécu personnel, de sa culture : un marin exposé au froid toute l’année dans un environnement où il est mal vu de se plaindre, supportera vraisemblablement beaucoup mieux les basses températures qu’un citadin à l’approche de l’hiver.
- De l’émotion qu’elle peut engendrer : une douleur de la main chez un violoniste n’aura pas le même impact que cette même douleur que chez un animateur radio.
Deuxièmement, elle est « liée à une lésion tissulaire existante ou potentielle ou décrite en les termes d’une telle lésion » : La définition admet la possibilité d’ « avoir mal » sans qu’il y ait réellement une lésion et qu’il n’existe pas de fausse douleur. Par conséquent, toute douleur exprimée doit toujours être prise en considération, qu’il y ait lésion ou non lésion ; en fonction de cela, le traitement différera.
Nous savons tous qu’une douleur lors d’un chagrin d’amour peut provoquer des douleurs abdominales sans pour cela provoquer de lésion : pourtant, il y a douleur. Il est évident que la morphine ou le paracétamol ne calmera pas ce type de douleur.


LA DOULEUR AIGUE
Au stade « aigu », elle est un signal d’alarme indispensable à la survie de l’organisme. Elle est d’apparition brutale ou progressive.
La douleur dans la poitrine est indispensable à la survie lors d’un infarctus du myocarde. Ce signal d’alerte impose alors au patient de consulter en urgence afin de bénéficier des soins appropriés à son état. Une fois traitée, cette douleur disparaitra.


LA DOULEUR CHRONIQUE
Selon l’ HAS, c’est une douleur qui « évolue depuis plus de 3 à 6 mois et/ou susceptible d'affecter de façon péjorative le comportement ou le bien-être de la personne ».
Au stade chronique elle devient syndrome ou maladie dévastatrice pour l’organisme. Elle n’a plus aucun sens car elle ne fait plus office d’alerte.

Elle fragilise la personne, rend les traitements moins efficaces et diminue les chances de guérison.

Approche de l'Hypno-Antalgie® et douleur chronique

L’hypnothérapie permet d’agir à plusieurs niveaux : le niveau sensoriel (intensité de la douleur), la gestion de la douleur (diminuer le stress et (ou) l'anticipation négative de la douleur par exemple), le niveau cognitif (faire des liens entre la douleur et des pensées négatives), le niveau émotionnel (en lien avec des deuils non faits par exemple), et le niveau motivationnel.

L'Hypno-Antalgie® aide le consultant à trouver des ressources lui permettant de se mobiliser, de devenir actif et autonome dans la prise en charge de sa douleur. (mise à disposition d'outils provenant de l'hypnose , la PNL, l'EFT, La Cohérence cardiaque...)

Application de l'Hypno-Antalgie®

Il est Important se savoir que l'Hypno Antalgie® ne se substituant en aucun cas à la médecine, il convient donc de poursuivre tout traitement médical prescrit.

  • Hernies discales (sciatiques, lombalgies, ...)

  • Migraines, douleurs articulaires (polyarthrite, arthrose, ...)

  • Fibromyalgie

  • Douleur du membre fantôme

  • Névralgies faciales

  • Douleurs liées à une maladie (cancers, sclérose en plaque, rectocolite, colopathie, ...)

  • Somatisations

  • Douleurs musculaires

  • Douleurs menstruelles,

  • Etc...

  • White Facebook Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

N° de Siret : 842 939 977 00018

© 2019 Tous droits réservés - TH.MOTTARD  HYPNOLOGUE       Mentions légales       Conditions Générales de ventes